7 conseils pour les bébés qui luttent contre le sommeil 

Le sommeil est essentiel à la croissance et au développement général de votre bébé. C’est ce qui justifie le temps de sommeil assez long chez les enfants. Cependant, il peut arriver qu’un bébé lutte contre le sommeil. Si c’est le cas du vôtre, appliquez les conseils suivants pour l’aider à s’endormir. 

conseils-bebe-lutte-contre-sommeil 1

Conseil 1 : Soyez sereine et attentive 

Les enfants sont comme des éponges qui aspirent tout ce qui vient de leur entourage. Par conséquent, toute émotion ressentie par vous, se répercute sur votre bébé. Si vous êtes nerveux, irrité ou en colère, votre bébé va le ressentir et cela l’empêchera d’être détendu pour dormir sereinement. Essayez tant que possible d’être calme et serein au contact de votre enfant. Votre calme l’apaisera et facilitera son endormissement. Soyez très attentif à ses réactions de manière à le coucher dès que les signes de fatigue et de somnolence apparaissent. Il est plus facile de faire dormir un bébé quand son corps réclame le sommeil. 

Conseil 2 : Ayez une routine de sommeil 

Avoir une routine de sommeil prédispose l’organisme de votre bébé à s’endormir. Ayez une heure de coucher fixe et respectez-la en faisant le moins d’écart possible. Faites à votre bébé, ce qui lui permet de s’endormir facilement. Donnez-lui le sein, prenez-le dans vos bras, donnez-lui son doudou ou laissez-le seul dans le berceau ou sur le transat si c’est cela qui l’aide à dormir. S’il préfère être contre vous, installez-vous confortablement, prenez le contre vous et bercez-le. Vous pouvez en profiter pour vous reposer un peu et récupérer de vos fatigues. Les premiers mois, vous devez consacrer votre temps à votre bébé. 

Conseil 3 : Évitez l’excitation et la lumière pour le bébé 

C’est une erreur de penser que plus on fatigue un bébé plus vite il va s’endormir. Évitez les activités physiques et tout ce qui peut exciter votre enfant quand l’heure de coucher approche. Adoptez les attitudes qui le préparent au sommeil comme lire des histoires ou lui fredonner une berceuse d’une voix douce et rassurante. Ne laissez pas votre bébé devant l’écran de votre ordinateur ou avec les yeux rivés sur votre téléphone, surtout la nuit. Réduisez l’exposition à la lumière, maintenez-le dans la pénombre ou dans le noir si possible pour stimuler la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil. 

Conseil 4 : Donnez de l’affection à votre bébé 

Certains bébés souffrent du syndrome de la séparation et ne veulent pas dormir parce qu’ils appréhendent d’être séparés de leur mère. Ces bébés ont tendance à dormir dans vos bras alors qu’ils refusent catégoriquement de dormir dans le berceau ou dans le transat. Pour remédier à cela, rassurez votre bébé en partageant un moment privilégié avec lui avant l’heure du coucher. Couvrez-le d’amour, de bisous et de papouilles. Parlez-lui, faites-lui des câlins et instaurez un échange d’affection pour lui permettre d’accepter plus facilement la séparation lors du coucher. Progressivement, il s’habituera et s’endormira plus aisément en toute confiance. 

Conseil 5 : Instaurez le calme et ne pas le bouger. 

Une atmosphère calme est nécessaire pour un endormissement facile de votre bébé et pour un sommeil paisible. En effet, les bébés ont un pourcentage de sommeil léger assez important. De ce fait, ils ont tendance à se réveiller facilement au moindre bruit et souvent en sursaut. Cela perturbe le processus d’endormissement et altère la qualité de leur sommeil. Lorsque vient le moment de se coucher, éloignez votre bébé de toute source de bruit. Évitez tant que possible les haussements de ton, les cris et le remue-ménage autour de lui. De préférence, laissez-le à l’endroit où il s’est endormi afin d’éviter de le réveiller en le déplaçant. 

conseils-bebe-lutte-contre-sommeil

 Conseil 6 :  Essayez la méthode 5-10-10 

La méthode 5-10-10 a pour but d’apprendre à votre bébé à s’endormir tout seul. Elle consiste à coucher votre bébé dans l’obscurité ou la pénombre puis à le laisser tout seul pour qu’il s’endorme de lui-même. Vous ne devez pas répondre immédiatement à ses pleurs. Allez le voir à intervalles de 5, 10 et 10 minutes pour vérifier ce qui ne va pas. Vous ne devez ni le prendre, ni mettre une lumière vive, ni jouer avec lui. Si les pleurs persistent après ce processus, vous pouvez le prendre et le calmer avant de le coucher à nouveau. Sans résultats positifs, n’insistez pas. 

Conseil 7 : Consultez un médecin 

Dans le cas où votre enfant continue d’avoir des difficultés à s’endormir malgré vos efforts, et que les conseils de votre entourage n’ont pas été concluants, consultez un médecin. Il pourra examiner votre enfant afin de vous donner un avis médical sur sa résistance au sommeil. Il vous fera les recommandations appropriées et si nécessaire vous indiquera les traitements adéquats. Phytothérapie, homéopathie ou médicaments sont des alternatives pour aider votre enfant à s’endormir. Cependant, nous vous déconseillons fortement de faire suivre un quelconque traitement à votre bébé sans l’accord et la supervision d’un professionnel de santé. Les bébés sont fragiles, faites attention à eux. 

Conclusion 

Lorsque votre bébé a du mal à s’endormir, vous pouvez essayer plusieurs astuces pour l’aider. Ces astuces vous permettent d’instaurer un rituel de sommeil et d’adopter des attitudes qui favorisent le sommeil de votre bébé. Si le problème persiste, consultez un médecin. Il vous dira s’il y a lieu de faire un traitement et lequel. 

BioDoDo
Logo